eco TV Week
France : emploi, chômage : l'année démarre bien   24/05/2017

Le bilan des indicateurs phares du marché du travail français pour le premier trimestre 2017 est positif.

Zone euro : Inflation en vue?   19/05/2017
Faut-il croire au retour de l'inflation d'ici la fin de l'année ?
Zone euro, des vents porteurs   12/05/2017
L’horizon s’éclaircit en Europe, et pas seulement sur le plan politique. Les chiffres de croissance pour le premier trimestre confirment que la zone euro bénéficie d’un environnement conjoncturel favorable et que la croissance européenne pourrait conserver cette année un rythme très proche de celui acquis en 2016.
Pas de conférence, pas de hausse   05/05/2017
La Fed ne fait pas mentir l’adage qui veut qu’en l’absence de conférence de presse c’est le statu quo qui prime.
Les finances publiques dans la zone euro: du mieux mais les défis restent importants   28/04/2017
Des rapports d’Eurostat publiés cette semaine montrent une amélioration des finances publiques en zone euro. Il n’empêche que les défis structurels restent importants.
voir aussi les vidéos EcoTV

Sur le même thème

France : chômage en baisse, confiance en hausse 26/05/2017
Le taux de chômage est au plus bas depuis début 2012 et le climat des affaires au plus haut depuis fin 2010.
France : bonne tenue de l’emploi 12/05/2017
Les créations nettes d’emplois restent soutenues grâce aux services et moins à l’intérim.
France : Vitesse (temporairement) réduite 28/04/2017
Croissance limitée à 0,3% au premier trimestre. La consommation des ménages marque le pas…  mais l’investissement se renforce.
France : Croissance modérée au premier trimestre 2017 28/04/2017
Avec 0,3% t/t de croissance au premier trimestre 2017, l’économie française démarre l’année sur une note mitigée. La croissance est modérée, tirée vers le bas par la consommation des ménages qui marque le pas et par le net recul des exportations. Ces points de faiblesse sont toutefois imputables à des facteurs ponctuels et un rebond devrait s’ensuivre. Ils ne doivent pas masquer les points forts, à savoir le dynamisme de l’investissement des entreprises et celui des ménages. Les enquêtes de conjoncture restent, par ailleurs, bien orientées en avril, notamment le nouvel indicateur de l’INSEE du « climat de l’emploi » qui pointe vers des créations d’emplois encore robustes au premier trimestre.
Sur la voie d’une lente accélération 24/04/2017
L’accélération attendue de la croissance en 2016 n’a pas été au rendez-vous : les espoirs se reportent sur 2017. 2016 s’est tout de même terminé sur un chiffre de croissance robuste qui permet à 2017 de bien démarrer. Les enquêtes de confiance sont par ailleurs bien orientées au premier trimestre mais ce signal positif est contrebalancé par des données mensuelles d’activité médiocres. Le tableau général est celui d’une croissance française un peu plus solide, à la faveur notamment de l’amélioration du marché du travail. Mais la croissance attendue en 2017 ne serait pas beaucoup plus élevée qu’en 2016 (1,3% en moyenne annuelle après 1,1%), freinée dans son accélération par la remontée de l’inflation.
France : quelles perspectives de croissance au premier trimestre 2017 ? 14/04/2017
La perspective d’un bon chiffre de croissance au premier trimestre 2017 est sur la sellette, le signal positif des enquêtes de confiance n’étant pas conforté par les données d’activité.
Hiatus sur la croissance au premier trimestre 14/04/2017
Jusqu’alors assez forte, la présomption d’un bon chiffre de croissance au premier trimestre 2017 (0,4% t/t d'après nos prévisions) est désormais sur la sellette : elle reste étayée par les résultats favorables des enquêtes sur le climat des affaires mais pas par les données mensuelles d’activité, médiocres.
France : offre et demande ? 31/03/2017
L'économie francaise souffre-t-elle d'un problème d'offre ou de demande ?
Les dessous de la réduction du déficit budgétaire 31/03/2017
En première estimation, le déficit budgétaire français s’établit à 3,4% du PIB en 2016, en baisse 0,2 point par rapport à 2015. L’amélioration est limitée mais elle se poursuit pour la septième année consécutive.
Déficit budgétaire français : lenteur et solidité de la réduction 29/03/2017
D’après l’INSEE, le déficit budgétaire français s’est établi à 3,4% du PIB en 2016, soit 0,1 point de plus que la cible de 3,3% du gouvernement et 0,2 point de moins qu’en 2015. La lente réduction du déficit, entamée en 2010, se poursuit ainsi (près de 4 points en cumulé). Cette première estimation pour 2016 s’accompagne d’une révision en baisse du déficit de 2014 (-3,9% au lieu de -4%) et en hausse pour celui de 2015 (-3,6% contre -3,5%). L’ampleur de l’amélioration entre 2014 et 2015 s’en trouve réduite, celle entre 2015 et 2016 légèrement accrue. Depuis 2012, un facteur essentiel d’amélioration du déficit est l’allègement du service de la dette dû à la baisse des taux d’intérêt : il explique pour moitié la réduction de 1,4 point du déficit sur la période. Revers de la médaille : cette source d’économies n’est pas pérenne. En revanche, le reste de l’amélioration du déficit est structurel, donc plus solide.  

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1514 articles et 380 vidéos