eco TV Week

Perspectives 2018 : plus de croissance, plus de risques…

01/12/2017

L'OCDE (l'Organisation pour la Coopération et le Développement Economiques) vient d’actualiser ses prévisions de croissance mondiale. Si l’embellie se confirme, elle est inégale et recouvre un certain nombre de risques.

Jean-Luc PROUTAT

TRANSCRIPT // Perspectives 2018 : plus de croissance, plus de risques… : décembre 2017

La croissance mondiale accélère. Pour l’OCDE, elle devrait atteindre 3,7% en 2018, son rythme le plus rapide depuis 2010. Tous les pays sont concernés, émergents ou avancés.

La première économie mondiale, celle des Etats-Unis, cheminerait sur une pente à 2,5% par an, tout comme l’Allemagne. La croissance française serait proche de 2%.

La Chine et l’Inde maintiendraient un rythme d’expansion rapide, voisin de 6,5% et 7% par an respectivement. Sortis de récession en 2017, le Brésil et la Russie confirmeraient leur mieux.

Pour l’OCDE, les politiques économiques accommodantes menées de par le monde ont largement contribué l’embellie.

L’orientation des politiques budgétaires s’est par exemple assouplie dans la zone euro ; elle a été franchement pro-cyclique en Chine et au Japon.

Surtout, les banques centrales ont maintenu des taux d’intérêt bas, ce qui a produit deux effets se renforçant l’un l’autre.

Le premier a été de soutenir, via le crédit, la dépense privée, notamment la consommation des ménages et les achats de logements.

Le second a été d’alimenter une hausse généralisée du prix des actifs, financiers et immobiliers.

C’est ici que le diagnostic de l’OCDE s’assombrit quelque peu. Pour l’Organisation, l’évolution des cours de Bourse, ou encore celle des prix de l’immobilier, est sans rapport avec celle des « fondamentaux », beaucoup plus mitigés.

Les gains de productivité et les hausses de salaires demeurent, en effet, modestes. La détérioration de la qualité des emplois ou encore le manque d’investissement des entreprises sont également  soulignés.

La conjoncture économique repose de plus en plus sur une combinaison d’endettement et d’effets de richesse, ce qui la rend fragile, notamment face au risque de remontée des taux d’intérêt.

Face à cela, l’OCDE formule plusieurs recommandations.

Elle exhorte notamment les gouvernements à coopérer et engager des actions visant à renforcer le potentiel et la résilience des économies

En zone euro c’est l’esprit du plan « Junker » engagé il y a quelques années, ou encore du processus d’unification des marchés de capitaux qui, d’après une enquête récente, aurait pour effet de renforcer les investissements en Europe.

Voir plus de vidéos Eco TV Week

Sur le même thème

Menaces sur le commerce mondial 17/07/2018
Alors que les échanges commerciaux progressent à nouveau rapidement, la montée du protectionnisme suscite une inquiétude grandissante. Sous l’impulsion de leur président Donald Trump, les Etats-Unis remettent en cause le principe même du multilatéralisme qui régit le commerce mondial depuis l’après-guerre. Ils ont ainsi initié, en mai 2017, la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (Aléna), puis sont arrivées les premières taxes à l’importation (notamment sur l’aluminium et l’acier) et l’enquête diligentée sur les importations de véhicules et de pièces automobiles. Des mesures de rétorsion sont prises et le risque d’escalade est désormais important. S’il venait à se matérialiser, tous les pays, à commencer par les Etats-Unis, en sortiraient perdants et l’économie mondiale ralentirait sensiblement.
Marchés financiers : des signaux contradictoires 13/07/2018
D’après les positions spéculatives des contrats à terme sur le VIX, la volatilité resterait faible et exclurait tout choc de croissance ou d’inflation. L’aplatissement de la courbe des taux aux États-Unis montre que les investisseurs anticipent un ralentissement. Ces anticipations contradictoires peuvent refléter des horizons d’investissement différents mais au final une seule sera juste.
Incertitude : la hausse reste contenue 13/07/2018
L’incertitude influence les décisions des ménages et des entreprises. A défaut d'observations directes, les indicateurs permettent de le vérifier : ceux de la couverture médiatique, de la dispersion des estimations des perspectives économiques par les entreprises allemandes et les indices de la dispersion des rendements des composantes des indices S&P500 et Eurostoxx 50.
Confiance relative 11/07/2018
Les hypothèses de croissance restent favorables pour 2018 grâce aux créations d’emplois, au développement du crédit, à la faiblesse des taux d’intérêt. Pourtant, les risques augmentent. Ils sont de nature politique et commerciale. Si tous ne se matérialisent pas, ils font naître un climat d’incertitude qui, à la longue, peut freiner la consommation des ménages, l’investissement des entreprises et les échanges mondiaux.
Y a-t-il retournement de conjoncture ? Regards croisés sur les États-Unis et l’Europe 10/07/2018
Le climat des affaires se tempère quelque peu, aux États-Unis mais surtout en Europe. Assagissement passager ou début de retournement conjoncturel ?
Economie mondiale : (in)évitable incertitude 06/07/2018
L’incertitude modifie le comportement des ménages et des entreprises. Les imprévus et leurs effets de second tour impliquent qu’elle est, dans une certaine mesure, inévitable. La politique économique doit éviter d’y contribuer. Alors que la politique monétaire vise à contenir l’incertitude, les mesures protectionnistes en génèrent et peuvent, à terme, freiner la croissance.
Le frein des incertitudes liées au relèvement des droits de douane 22/06/2018
Le relèvement des droits de douane fait naître des incertitudes qui pénalisent la croissance. La mondialisation des chaînes de valeur vient compliquer l’analyse. La hausse des droits de douane fait grimper les prix des intrants dans les pays importateurs et pèse sur les carnets de commandes des pays exportateurs. Toutefois, depuis le début de l’année les prix des intrants comme les commandes à l’export ont baissé dans de nombreux pays, mais il est trop tôt pour trouver un lien avec les mesures tarifaires.
La communication inclusive soutient la croissance inclusive 22/06/2018
La communication des banques centrales a profondément évolué au cours des dernières décennies : elle est devenue plus fréquente, moins opaque, très nuancée et plus complexe. L’initiative prise par le président de la Fed, M. Powell, de commencer sa conférence de presse en langage simple mérite d’être saluée.
Les ressorts de la contagion internationale 08/06/2018
Les fortes corrélations entre marchés internationaux pourraient être le résultat de chocs mondiaux, de fluctuations de l’aversion au risque ou d’un effet de contagion. Un large éventail de facteurs peut expliquer cet effet de contagion. Il est important de déterminer la nature de la contagion pour en évaluer les conséquences économiques.
Économie mondiale : les nuages s'amoncellent 07/06/2018
La combinaison de taux d'intérêt réels bas, créations d'emplois, hausse des bénéfices des entreprises et augmentation des échanges internationaux devrait permettre à la croissance économique mondiale de rester soutenue. Toutefois, les nuages font leur apparition : les indicateurs de confiance régressent en Europe, au Japon et dans les marchés émergents ; ce qui n'était jusqu'alors qu'une menace protectionniste est devenu réalité ; en Italie, l'incertitude politique a provoqué des turbulences sur les marchés et des questions concernant les choix économiques du nouveau gouvernement restent en suspens. Ensemble, ces vents contraires pourraient freiner la croissance mondiale.

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1867 articles et 514 vidéos