eco TV Week

Zone euro : la confiance décolle

12/01/2018

2017 a vu une forte accélération de la croissance et une nette hausse des indicateurs de confiance avec des chocs favorables et défavorables qui se sont neutralisés. Il semble que les esprits animaux soient de retour et que croissance et confiance se renforcent mutuellement.

William DE VIJLDER

TRANSCRIPT // Zone euro : la confiance décolle : janvier 2018

Comparée aux prévisions d’il y a un an, la croissance en zone euro a largement dépassé les attentes, y compris au niveau des pays pris individuellement.

Cette dynamique se manifeste aussi dans les indicateurs de confiance des ménages et des entreprises : les indicateurs des directeurs d’achats, l’indice du sentiment économique de la Commission européenne, l’indicateur IFO en Allemagne.

Ces indicateurs atteignent un niveau particulièrement élevé voire, dans certains cas, un record historique.

Dans quelle mesure la bonne performance en 2017 est-elle le résultat d’impulsions favorables ou, comme le disent les économistes, de « chocs » ?

En effet, des taux réels plus bas, une devise qui s’affaiblit, une baisse des prix du pétrole sont des chocs qui peuvent doper la croissance économique.

A la fin de 2017 nous avons pu noter par rapport à fin 2016

  • Une nette baisse du taux high yield
  • Une certaine hausse de l’inflation qui réduit les taux d’intérêt réels
  • Une nette hausse de la bourse

En revanche, l’appréciation de l’euro a constitué un vent défavorable tandis que la hausse de l’inflation a pesé sur le pouvoir d’achat des ménages.

Parmi les facteurs neutres, citons la dynamique du Bund, les prix du pétrole, le coût du crédit bancaire aux entreprises.

D’une manière générale, l’effet net des chocs a été neutre et n’explique donc pas la forte hausse de la croissance et de la confiance.

Celle-ci peut refléter

  • L’impact retardé des impulsions favorables des années précédentes
  • Un retour des « esprits animaux » pour citer John Maynard Keynes où croissance et confiance se renforcent mutuellement.

Par conséquent, il y a lieu d’être vigilant : si 2017 a vu un rebond de la confiance en l’absence d’impulsion positive, on ne peut exclure qu’un jour la confiance s’effrite sans qu’il n’y ait eu de choc, d’autant plus si la confiance atteint un niveau élevé comme aujourd’hui.

Voir plus de vidéos Eco TV Week

Sur le même thème

Révisions de croissance : toujours plus 09/02/2018
Dans ses prévisions économiques d’hiver, la Commission européenne se montre confiante dans la persistance d’une croissance  forte. L’expansion est partagée et s’autoalimente. Malgré sa baisse récente, le taux de chômage permettra une croissance européenne bien supérieure à son potentiel. Néanmoins, les pénuries de main-d’œuvre, qui se multiplient dans certains secteurs, pourraient finir par la freiner.
Forte croissance, hautes attentes 09/02/2018
Les derniers indicateurs économiques publiés ont globalement été inférieurs aux attentes mais celles-ci sont particulièrement élevées compte tenu de la très bonne dynamique conjoncturelle. C’est notamment le cas du climat des affaires. Dans l’absolu cependant, les enquêtes restent bien orientées.
Zone euro : une politique monétaire durablement accommodante 07/02/2018
Malgré la réduction du QE, la BCE continue de soutenir la croissance européenne et cherche à convaincre qu’elle le fera durablement, notamment à travers sa "forward guidance" : la BCE a indiqué que les taux directeurs resteraient à leur niveau actuel pendant une période prolongée et bien au-delà de l’horizon fixé pour les achats nets d’actifs dans le cadre du QE. Si le terme « bien au-delà » est volontairement vague, la séquence, elle, est claire.
La BCE n'est pas pressée 26/01/2018
La BCE a maintenu sa politique et sa "forward guidance" inchangées en janvier. Elle devrait rester prudente tant que l'inflation sous-jacente restera faible.
Zone euro : un ralentissement augmentera-t-il les incertitudes ? 26/01/2018
La croissance est robuste dans la zone euro. Les indicateurs du climat économique et les déterminants de la demande finale vont tous dans le sens d’une vigueur continue. La croissance finira néanmoins par s’essouffler. Faudra-t-il alors s’attendre à une montée des incertitudes ? Cela dépendra dans une large mesure de l’environnement financier.
Zone euro : impulsion du crédit 26/01/2018
Les encours de crédit bancaire, en hausse continue depuis 2015, voient leur rythme de progression se stabiliser progressivement, ce qui réduit légèrement leur impulsion.
2018 : l'élan se poursuit 24/01/2018
Nous attendons la poursuite d’une croissance robuste en 2018 : à la reprise cyclique, solide et auto-entretenue, s’ajoute un environnement monétaire qui reste particulièrement favorable malgré la réduction des achats de la Banque centrale européenne dans le cadre de son assouplissement quantitatif (QE). La faiblesse persistante de l’inflation suggère que la croissance européenne n’est pas encore sur le point de buter sur des contraintes d’offre, et justifie le maintien d’une politique monétaire accommodante. Cet environnement économique favorable ne doit cependant pas occulter la nécessité pour la zone euro de se renforcer du point de vue institutionnel.
Zone euro: la hausse de l'euro, facteur de préoccupation? 19/01/2018
L’euro s’est raffermi récemment malgré l’augmentation de l’écart de taux avec les Etats-Unis. Plusieurs membres du Conseil des gouverneurs de la BCE ont exprimé une certaine inquiétude. L’impact sur la croissance et l’inflation devrait être limité.
Zone euro : tous ensemble à présent ? 12/01/2018
Forte croissance dans la zone euro en 2017, avec une accélération quasiment générale. La dispersion de certains indicateurs cycliques, moindre par rapport au sommet du cycle, a néanmoins augmenté en 2017. Une conjoncture favorable offre l’occasion d’adopter des politiques visant à réduire la dispersion structurelle.
Zone euro : nouvelles propositions de réformes de la Commission européenne 09/01/2018
Zone euro : On assiste à une tentative de relance de plusieurs grands chantiers européens en 2018. Début décembre la Commission a présenté ses propositions pour le fonctionnement de la zone euro. Au menu, budget commun, création d'un fonds monétaire européen... 

QUI SOMMES-NOUS ? Trois équipes d'économistes (économies OCDE, économies émergentes et risque pays, économie bancaire) forment la Direction des Etudes Economiques de BNP Paribas.
Ce site présente leurs analyses.
Le site contient 1723 articles et 458 vidéos